Du campus à la technopole

L’Éco-Campus Provence, projet phare de développement territorial, né de la volonté de la DLVA (Durance Luberon Verdon agglomération) de construire un technopôle autour des énergies décarbonées a pu voir le jour, au cœur de la Vallée des énergies, sur la commune de Sainte-Tulle, grâce à une synergie remarquable de l’ensemble des acteurs économiques. Il s’est inscrit dans le cadre du Programme d’Investissement d’Avenir et a bénéficié à ce titre d’un financement de près d’un tiers de l’enveloppe totale qui avoisine les 10 millions d’euros.

Le financement

Le coût de l’Eco-Campus Provence, est de 10 millions d’euros, réparti ainsi :

La technopole Saint-Pierre

L’appellation « Eco-Campus » est une marque qui regroupe plusieurs entités au sein de la technopole Saint-Pierre. On y trouve l’Eco-Campus Provence Formation, centre de formation par la voie de l’alternance, géré par la CCI des Alpes-de-Haute-Provence et son campus. Mais le projet inclut également une pépinière d’entreprises (de 550m2) et une zone d’activités.

Une construction exemplaire

Première construction à obtenir le « label or, bâtiment durable méditerranéen », l’Eco-Campus Provence, a été conçu par les cabinets « R+4 architectes », à Forcalquier, et «Leteissier - Corriol » à Marseille. Il est composé d’un ensemble de bâtiments à énergie positive, d’une superficie totale de 4000 m2, constitués d’une ossature bois (murs extérieurs et intérieurs) avec toiture végétalisée. Les plafonds sont doublés par des isolants bio-sourcés (en chanvre et en lin), le chauffage est issu d’une chaufferie bois à silo enterré, alimenté par des copeaux, avec un complément d’énergie provenant de panneaux photovoltaïques.

Pourquoi se former à l’ECPF ?

Le Centre de formation est doté de 18 salles de cours, sur un espace de 13 hectares. Une résidence de 40 logements va être construite (par H2P, pour le compte de DLVA) à proximité immédiate du centre de formation. Cette résidence viendra renforcer le concept de campus avec, notamment, plusieurs équipements sportifs.

L’atout des nouvelles énergies décarbonées

L’Eco-Campus Provence accueille des formations en alternance adaptées aux métiers des énergies décarbonées. Il s’appuie sur des enseignements et des équipements techniques spécifiques, selon quatre thématiques complémentaires :

  • L’installation, la maintenance et le démantèlement de dispositifs de production d’énergies décarbonées. Le champ d’action va du photovoltaïque à la biomasse, en passant par l’hydraulique. Le secteur du nucléaire est également concerné, en partenariat avec le CEA Cadarache, la Cité des énergies et l’INSTN (Institut National des Sciences et Techniques du Nucléaire). Les formations évolueront également en fonction des choix technologiques et stratégiques effectués pour les dispositifs de stockage de l’énergie, en lien notamment avec le projet HyGreen (stockage d’hydrogène produit par hydrolyse à partir d’une production photovoltaïque).
  • La maîtrise de la demande en énergie dans le bâtiment, et l’économie de flux L’objectif de ces formations est notamment d’inciter les professionnels à s’investir dans des techniques permettant d’améliorer le confort énergétique des bâtiments. Dans cette optique, l’Eco-Campus Provence est équipé d’une plateforme « Praxibat ». Grâce à un partenariat avec la CMA (Chambre des Métiers et de l’Artisanat), les apprenants vont pouvoir bénéficier d’un outil axé sur la mise en pratique. Éclairage, ventilation, parois… la plateforme permet de reproduire les conditions réelles d’un chantier, en faisant cohabiter les différents corps de métier.
  • La commercialisation de biens et services en énergie et environnement. Les formations permettront à des commerciaux de se spécialiser sur les deux volets précédents.
  • Le numérique et le déploiement de la fibre. L’Eco-campus est en train de s’équiper d’un plateau technique extérieur dédié aux métiers de la fibre optique. Le réseau sous-terrain, d’une longueur de 1500 mètres, et les différentes chambres de tirage permettront aux apprenants de se former aux techniques de soufflage de la fibre. A terme, le site servira de support au pôle territorial « Innovance », référence nationale des compétences et emplois liés aux réseaux et services numériques.

Des métiers précis et prisés

Grâce à une carte de formation déjà très riche, et appelée à évoluer pour rester en adéquation avec un secteur intrinsèquement lié à la R&D et l’innovation, l’Eco-Campus Provence forme des apprenants à des métiers à la fois précis et prisés, en adéquation avec les besoins des entreprises. Il offre des débouchés aux jeunes du Val de Durance et des Alpes-de-Haute-Provence mais assume également pleinement sa vocation régionale, voire nationale pour certaines branches.

Taux de réussite / d'insertion professionnelle

Taux de réussite 2017

Taux d'insertion professionnelle, poursuite d'études